« Mémoires de guerre » de Charles de Gaulle

conference-memoire de guerre

Premier des trois tomes des mémoires de guerre du général de Gaulle, L’Appel est publié en 1954, l’année de la fin de la guerre d’Indochine. Avec une « certaine idée » de la France et de sa langue, l’auteur, en retrait du pouvoir depuis 1946, y expose les premiers combats politiques et militaires de la France Libre dans la Seconde Guerre mondiale, entre 1940 et 1942. Ce récit à la première personne révèle l’ampleur de la tâche que s’est assignée le général de Gaulle en lançant, sur les ondes de la BBC, son célèbre appel du 18 juin 1940 en faveur de la résistance à l’Allemagne nazie et au régime collaborationniste de Vichy.
Le succès de cet ouvrage en France fut immédiat.

Le destin du général de Gaulle ne se confond pas seulement avec les plus belles pages de l’histoire   de la France du XXème siècle. Il incarne aussi la politique étrangère indépendante de la Vème République. Ses prises de position sur la guerre du Vietnam et son hostilité à l’intervention armée américaine moins de dix ans après la bataille de Dien Bien Phu, illustrent la pertinence de son jugement et la modernité de sa vision des relations internationales. Par son action, le général de Gaulle a beaucoup contribué à développer les relations bilatérales fortes et de long terme entre le Vietnam et la France.

« Toute ma vie, je me suis fait une certaine idée de la France. Le sentiment me l’inspire aussi bien que la raison. Ce qu’il y a, en moi, d’affectif imagine naturellement la France, telle la princesse des contes ou la madone aux fresques des murs, comme vouée à une destinée éminente et exceptionnelle. J’ai, d’instinct, l’impression que la Providence l’a créée pour des succès achevés ou des malheurs exemplaires. S’il advient que la médiocrité marque, pourtant, ses faits et gestes, j’en éprouve la sensation d’une absurde anomalie, imputable aux fautes des Français, non au génie de la patrie. Mais aussi le côté positif de mon esprit me convainc que la France n’est réellement elle-même qu’au premier rang…. Bref, à mon sens, la France ne peut être la France sans la grandeur. » (De Gaulle, Mémoires de guerre)

À l’occasion de la publication en vietnamien de l’ouvrage « Mémoire de guerre » de Charles de Gaulle, l’Institut français du Vietnam et Alpha Books vous convient à la table ronde autour cet ouvrage, qui sera organisée à Ho Chi Minh-Ville et à Hanoi.

À Ho Chi Minh-Ville :

 Jeudi 12 mai 2016 à 18h
 Médiathèque de l’IDECAF – 31 Thai Van Lung, Q.1
 Entrée libre.

 Conférenciers :

  • M. Pierre Journoud, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paul-Valéry Montpellier.
  • M. Ly Quyet Tien, Chef – Département de l’Asie du Sud Est, Faculté de Sociologie, Travail Social, Études de l’Asie du Sud Est, Université Ouverte de Ho Chi Minh-Ville.

À Hanoi :

Lundi 16 mai 2016 à 18h
À l’auditorium de l’Espace – 24 Trang Tien, Hanoi
Entrée libre.

Conférenciers :

  • S.E Monsieur Jean-Noël Poirier est l’Ambassadeur de France au Vietnam depuis 2012.
  • Professeur d’histoire moderne, M. Nguyen Van Khanh, actuellement directeur de l’Institut de la Politique et de la Gestion, et rédacteur en chef de la Revue des Sciences sociales et humaines de l’UNSSH.
  • M. Pierre Journoud est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paul-Valéry Montpellier et membre du Centre d’histoire de l’Asie contemporaine de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.