La musique de palais et les chants des cités antiques

20h - Samedi, 20.01.2018 - L’Espace, 24 Tràng Tiền, Hà Nội

Pour fêter le nouvel an 2018, l’Institut Français de Hanoï – L’Espace a organisé le concert « La musique de palais et les chants des cités antiques » une soirée exceptionnelle de musiques anciennes où  se sont rencontrées les musiques du Tonkin et de la ville de Hué.

Le Tonkin et la ville de Hue sont deux foyers musicaux très actifs du Vietnam depuis des siècles. Hue était la cité impériale du Vietnam sous le règne de la dynastie Nguyen. La citadelle du Nord fût le nom donné par l’empereur Gia Long pour la cité de Thanglong – Hanoi. La musique de palais de Hue (Nhã nhạc cung đình Huế) a été reconnue en 2003 par l’Unesco patrimoine immatérielle de l’humanité. Thanglong – Hanoi riche d’un passé culturel millénaire possède une richesse incroyable de formes et de styles musicaux.

Le titre de la soirée « Ai vô xứ Huế, ai ra Bắc thành » est tiré d’une ancienne chanson de chầu văn (style de musique spirituelle) qui aborde l’échange et l’harmonie entre les deux musiques anciennes du Vietnam : la musique de Hue et la musique du delta du Nord. Ce concert est une façon pour l’Institut Français de Hanoï – L’Espace de célébrer l’année 2018 en présentant au public vietnamien et international la musique ancienne du vietnam dont beaucoup de formes ont été récemment reconnues comme patrimoine immatériel de l’humanité : la musique du palais de Hue, le chant des courtisanes (ca trù), la musique spirituelle chầu văn…

L’histoire musicale de Hue et du Tonkin a été racontée par les maîtres de musique des deux régions : la voix pleine de noblesse et de douceur  Thanh Tam,  dernière chanteuse de la cour royale de Hue, s’est joint à la voix aux timbres typique de Mme Thanh Hoai, artiste du delta du fleuve rouge. Les jeux sophistiqués de vièle Hue de M. Tran Thao accompagnés par les vibrations du monocorde de M. Xuan Hoach ont réhaussé les voix des chanteuses.

Les artistes et artisans du groupe de musique du palais de Hue (Nha nhac va ca Hue Phu Xuan) se sont déplacés spécialement de Hue pour cette soirée exceptionnelle. Mme Thanh Tam, M Nguyen Dinh Van, M Tran Thao et M Tran Diep (le fils et petit-fils du défunt artisan Tran Kich qui reçut la médaille de chevalier des arts et des lettres de la France) ont présenté les répertoires classiques de la musique de la cour royale de Hue : Đăng đàn, long ngâm, thập thủ liên hoàn… Le public a eu l’occasion d’apprécier le chant de Hue à Hanoi à travers la voix pleine de noblesse de Mme Thanh Tam, maître incontesté dans cet art. Née dans une famille d’artistes de cours, elle a étudié le chant de Hue dès l’âge de 12 ans. Possédant une voix unique avec des tons profonds, elle a eu la chance de jouer devant le roi Bao Dai et Mme Tu cung, et a été invitée en Europe dans les années 1990 par l’artiste Ton That Tiet pour présenter l’art du chant de Hue.

La musique traditionnelle du Tonkin englobant le Tuồng Bắc, le chant des courtisanes (ca trù), le chant comique (hát chèo), a été présentée par les artistes et artisans du groupe de musique traditionnelle du Tonkin (Dong kinh co nhac), à savoir : Mme Man Thu, Mme Minh Gai, Mme Kieu Oanh, M Xuan Hoach, Mme Thanh Hoai, M Manh Phong, Mme Thuy Ngan et Mme Kim Lien.

Les spectacles ont pu assister à la rencontre des élites musicales des deux anciennes capitales avec la participation des meilleurs artistes et artisans du genre. Ils ont consacré leurs talents à la préservation et la diffusion de la musique traditionnelle du Vietnam. Par les chants anciens et l’instrumentation savante, ils ont essayé de faire revivre sur scène, l’espace d’une soirée, les sensations de profondeur et de richesse des patrimoines musicaux anciens du Vietnam.