LA FINE ÉQUIPE – « Ce qui nous a choqué c’est les milliards de scooters et la galère pour traverser la route »

oOgo, Blanka, Chomsk' et Mr Gib forment ensemble le groupe « La Fine Equipe ». Actuellement en tournée en Asie du Sud-Est avec l'Institut Français, ils sont venus faire vibrer le Lush jeudi 28 janvier. Rencontre avec deux membres du groupe, Chomsk' et oOgo juste avant leur concert à Saigon.

Lepetitjournal.com/Hochiminhville : Pouvez-vous revenir surLFEE votre rencontre ? Comment s’est formée « La Fine Equipe »? 

Chomsk’ : La Fine Equipe c’est un groupe de DJ et Beatmakers français, à la base qui vient de Marseille. C’est oOgo, Gib et Blanka qui se connaissent depuis plus de 10 ans, ils ont animé plusieurs émissions de radio avant de venir sur Paris faire une école du son, et c’est là que nous nous sommes tous rencontrés. On a commencé à travailler ensemble jusqu’à la création de « La Boulangerie » notre premier album.

Vos trois albums s’intitulent « La Boulangerie » pourquoi ?

Chomsk’ : C’est au départ un hommage à un artiste qu’on apprécie beaucoup, J Dilla, un producteur américain qui a produit beaucoup d’artistes qu’on adore. En 2006, juste avant de mourir il a fait un album qui s’appelle « Donuts », album de Beatmakers aussi, c’était le même concept. La Boulangerie c’est donc pour nous une façon de lui rendre hommage.

oOgo : Aussi car on considère en quelque sorte la musique comme « un petit plaisir » on trouvait ca amusant d’appeler nos albums comme ça. Et 8 ans après ça nous poursuit toujours…

Et « La Fine Equipe » pourquoi ?

oOgo : Alors là on a pas vraiment de raison, on cherchait un nom et ça nous a fait marrer.

C’est plutôt inattendu de vous voir mixer au Vietnam, comment a mûri l’idée d’une tournée en Asie du Sud-Est ? Quand est-ce que tout ça s’est mis en place ?

oOgo : On a beaucoup tourné en France et on avait envie depuis un moment de mixer ailleurs, on a commencé à y penser vraiment et on a rencontré des personnes qui nous ont proposé cette tournée. Avant on avait seulement fait des dates isolées à l’étranger, c’est notre première vraie tournée internationale. On avait vraiment envie de le faire et tout s’est fait assez rapidement, l’organisation a débuté vers Septembre/Octobre.

L’idée c’est de faire des dates là où on n’est jamais allé et de continuer dans cette lancée, on aimerait aussi aller en Amérique du Sud et en Europe de l’Est.

Aviez-vous déjà voyagé en Asie ?

Chomsk’ : Moi non.

oOgo : Moi j’étais déjà allé à Shanghai, Gib était lui déjà allé en Thaïlande, découvrir l’Asie c’est donc plutôt nouveau pour nous et assez « ouf ».

Avez-vous le temps de visiter, découvrir les différentes cultures entre vos concerts ?

Chomsk’ : Un petit peu oui, mais cela dépend vraiment des dates, certaines sont plus short que d’autres. Par exemple là, on va enchainer jusqu’à notre retour, tous les soirs un concert, donc on n’aura pas beaucoup de temps pour visiter Danang et Hanoi.

Vous revenez du Cambodge, de la Thaïlande, du Myanmar et du Laos, vos impressions jusqu‘à maintenant ? Il y a-t-il un endroit qui vous a plus marqué qu’un autre?

oOgo : C’était très différent à chaque fois. En Thaïlande et au Cambodge on a eu la chance de rester plus longtemps et d’avoir desjours off. Au Cambodge on était au bord de l’eau dans un endroit super sauvage, c’était complétement dingue parce qu’on était en en mode vacances, on prenait le bateau on allait manger du poisson… On était bien en Thaïlande aussi, les gens, la ville de Bangkok, c’était top.

Chomsk’ : Dans l’ensemble on a vécu des choses assez variées, on a joué aussi dans des lieux vraiment différents, on a fait un festival, un concert, un concert privé en appartement, et ce soir on fait un club. Donc c’est difficile de choisir.

Et vos premières impressions sur le Vietnam ?

oOgo : On a très bien mangé déjà, on adore la nourriture vietnamienne… il fait très chaud aussi ! On a beaucoup d’amis vietnamiens en France donc on était assez curieux de découvrir le Vietnam et le premier truc qui nous a vraiment choqué c’est les milliards de scooters et la galère pour traverser la route…

Comment est-ce que vous décririez votre style musical ? Pensez-vous que ce style de musique soit aussi populaire en Asie qu’en Europe ?

oOgo : On va dire que notre style c’est de la musique électronique qui prend ses sources dans le hip-hop instrumental. Je ne pense pas que ce genre de musique soit encore très populaire ici, mais c’est très bien reçu par le public, c’est des musiques rythmiques, un mélange de plein de choses (ça prend ses origines entre la funk, la house et le hip hop) donc ca parle à tout le monde. En tout cas jusqu’à maintenant les gens ont été très réceptifs.

Chomsk’ : Aussi le fait que l’on soit trois en live, les gens ont moins l’habitude de voir un groupe de DJ, du coup il y a plus d’interactions entre nous et le public, et ça les gens apprécient.

Et pour la suite ?

oOgo : Là on a encore deux dates au Vietnam : Danang et Hanoi, ensuite on va à Singapour puis on rentre en France. On a quelques dates importantes en France, notamment le 11 mars se tiendra une soirée avec notre Label. On gère aussi le label « Nowadays Record » donc une grosse partie de notre travail consiste à la gestion d’autres artistes.

D’après  Lepetitjournal.com

Catégories : Beatmakers, DJ, La Fine Équipe