Cérémonie de remise des insignes de Chevalier des Arts et des Lettres à M. NGUYEN Nhat Anh

Le 16 août à 16h30, M. Étienne ROLLAND-PIÈGUE, Conseiller de Coopération et d’Action culturelle à l’Ambassade de France au Vietnam et Directeur de l’Institut français du Vietnam, a remis à M. NGUYEN Nhat Anh, Directeur de la Compagnie d’Éditions et de Communications Nhã Nam, les insignes de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

L’Ordre ministériel des Arts et des Lettres a été créé en 1957 pour « récompenser les personnes qui se sont distinguées par leurs créations dans le domaine artistique et par leur contribution au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde ».

M. Nguyen Nhat Anh est directeur général de la société d’édition Nha Nam, qu’il a créée en mars 2005 sitôt parue au Vietnam la loi ouvrant au secteur privé le domaine de l’édition jusque-là du seul ressort de l’Etat. Traducteur indépendant, rédacteur et écrivain, il a su insuffler à cette maison d’édition un dynamisme et une modernité où le livre français occupe une place à part. Il a spécialisé sa maison d’édition dans la publication de livres étrangers traduits en vietnamien. Un grand nombre d’ouvrages français ont ainsi été publiés chez Nha Nam, partenaire privilégié de l’Ambassade de France pour les actions de promotion du livre et plus largement du débat d’idées.

Depuis sa création, Nha Nam publie chaque année de 30 à 70 ouvrages français en vietnamien, étant ainsi devenue la maison d’édition qui publie le plus de livres français au Vietnam. Dans un pays où le lectorat francophone reste limité, grâce aux éditions Nha Nam, les lecteurs vietnamiens peuvent nourrir leur imaginaire en lisant dans leur langue maternelle de grands auteurs français et francophones, classiques et contemporains, tels que Marcel Proust, Gustave Flaubert, Guy de Maupassant, Alexandre Dumas, Alphonse Daudet, Antoine de Saint-Exupéry, Gaston Leroux, Honoré de Balzac, Jules Verne, la Comtesse de Ségur, André Maurois, Jean-Marie-Gustave Le Clézio, Patrick Modiano, Jean-Paul Sartre, Romain Gary, Milan Kundera, Daniel Pennac, Francoise Sagan, Pierre Lemaitre, Annie Ernaux, Atig Rahimi, Didier Daeninckx, Didier van Cauwelaert, Éric-Emmanuel Schmitt, Frédéric Beigbeder, Jonathan Littell, Leila Slimani, Marie Ndiaye, Jérôme Ferrari, Linda Lê, Marguerite Duras, Marie-Aude Murail, David Foenkinos, Sempé & Goscinny, etc.

Traducteur et éditeur de l’ensemble de la série du Petit Nicolas, ou encore du Petit Prince en vietnamien, Nguyen Nhat Anh a réussi à donner à la littérature pour la jeunesse une place de premier plan. Le Prix du Meilleur Livre pour enfants lui a ainsi été décerné en 2014. Francophone, Nguyen Nhat Anh est également attentif à la qualité des traductions qu’il publie, et Nha Nam a participé activement aux séminaires de formation autour de la traduction littéraire organisés avec l’aide du Centre National du Livre.

M. Nguyen Nhat Anh travaille en collaboration avec l’Ambassade de France au Vietnam, l’Institut Français et d’autres institutions comme l’Ecole Française d’Extrême-Orient ou l’Institut des Métiers de la Ville, pour la promotion du débat d’idées au Vietnam. Les conférences, expositions et séminaires organisés régulièrement illustrent les activités que cette compagnie mène en faveur du livre et de la littérature. On pourrait citer des événements importants organisés avec Nha Nam : Hanoi en couleur et Pays Jorai, les Journées européennes de la littérature et bientôt en novembre prochain, La semaine de la littérature française: de l’écrit à l’écran, avec la présence de l’écrivain David Foenkinos. Par ailleurs, Nha Nam a collaboré avec l’Institut français du Vietnam pour l’accueil de grands auteurs français au Vietnam : Marc Levy, Susie Morgenstern, Eric-Emmanuel Schmitt, Patrick Deville, Linda Lê, Trần Anh Hùng, etc.

M. Nguyen Nhat Anh a ainsi grandement contribué à la diffusion de la pensée française au Vietnam, à la promotion de la diversité culturelle et au développement des relations entre la France et le Vietnam. C’est pour ces raisons que le Ministre de la Culture a décidé de l’élever au rang de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.