L’imagination au pouvoir

Une soixantaine de pays ont participé cette année à la Nuit des idées, certains pour la première fois (Russie, Portugal, Ouganda, Azerbaïdjan, Canada, Vénézuéla, les territoires palestiniens…). En France, plus de 80 villes ont organisé des débats qui ont touché des milliers de participants, mais aussi des millions d’internautes et de téléspectateurs. Etienne Rolland-Piègue, qui est le Conseiller de Coopération et d’Action culturelle auprès l’Ambassade de France au Vietnam, nous parle un peu de cette manifestation d’envergure internationale.

Etienne Rolland-Piègue, Conseiller de Coopération et d’Action culturelle auprès l’Ambassade de France au Vietnam.
Photo: Duc Quy/VOV

La Nuit des Idées est née à Paris en 2016 d’une idée de Laurent Fabius, alors Ministre des Affaires étrangères. Elle est une invitation à découvrir l’actualité des savoirs, à écouter celles et ceux qui font avancer les idées dans tous les domaines, à échanger sur les grands enjeux de notre temps. Pour l’édition 2018, il s’agit d’abord de confirmer la Nuit des Idées comme un événement mondial qui a lieu le même jour sur les cinq continents, un peu comme la fête de la musique, créée en France en 1982 et reprise depuis par de nombreux pays. Mais il s’agit aussi d’utiliser les nouvelles technologies et des réseaux sociaux pour communiquer sur cet événement et faire dialoguer entre eux des intellectuels de tous les continents. J’ajoute enfin que nous avons en France un nouveau Président de la République, Emmanuel Macron, qui a eu une formation de philosophe. Il a été élève de Paul Ricoeur et il est certainement très intéressé par les débats qui ont lieu à l’occasion de la Nuit des Idées.

VOV5 : Expliquez-nous le thème de cette troisième édition, «L’imagination au pouvoir». 

Reconnaître le pouvoir de l’imagination, c’est d’abord donner la parole aux créateurs, aux artistes, et je dirais aussi à la jeunesse, qui sont invités à intervenir aux côtés des philosophes, des intellectuels et des penseurs. A côté des conférences et des débats d’idées, la France organise aussi à l’occasion de la Nuit des Idées des événements artistiques, des spectacles ou des performances, comme c’est le cas à l’Espace – l’Institut français de Hanoï – avec l’exposition «La Joie», qui utilise les nouvelles technologies pour transcender la réalité. Demander si l’imagination est au pouvoir, c’est aussi reconnaître que l’imagination n’est pas seulement du côté de l’irrationnel, de la fiction, de l’imaginaire par opposition à la raison, à la logique et aux idées. L’imagination joue un rôle très important dans notre société, dans le système éducatif, dans la recherche de solutions innovantes aux problèmes de notre temps, dans la science aussi: les scientifiques font preuve d’imagination. Ils imaginent le monde de demain et ils peuvent nous faire rêver aussi bien que les artistes.

VOV5 : Comment le Vietnam et l’Institut français de Hanoï en particulier s’approprient-ils la manifestation?

Alors cette année, nous avons organisé la Nuit des Idées à l’Institut français de Hanoï pour la deuxième fois. Nous avons choisi de faire dialoguer des personnalités très différentes : du côté français, un philosophe et un chercheur en sciences politiques, Alain Olivier et Arnaud Mercier, que nous ont fait l’honneur de venir au Vietnam à cette occasion. Du côté vietnamien, Pham Dieu Huong, une artiste visuelle formée en France et qui maîtrise de nombreuses formes d’expression, de la danse contemporaine à la peinture sur laque, et Dang Hoang Giang, un écrivain qui a étudié l’économie en Allemagne et qui se définit lui-même comme «activiste social», que nous avions déjà invité l’an dernier à la Nuit des Idées sur le thème du Bien et du Mal. J’espère que les débats ont été passionnants.

VOV5 : 2018 est une grande année pour les liens franco-vietnamiens, notamment sur le plan culturel. Pourriez-vous, en tant que Conseiller de Coopération et d’Action culturelle au près l’Ambassade de France au Vietnam, nous dévoiler quelques jalons de la programmation culturelle ? 

Vous le savez, nous célébrons cette année le 45ème anniversaire de l’établissement de nos relations diplomatiques, et le 5ème anniversaire de notre partenariat stratégique. L’année 2018, dont nous avons dévoilé mercredi le logo en présence du Secrétaire d’Etat français aux Affaires étrangères et du Président de la Commission centrale des Relations extérieures du Parti communiste vietnamien, sera marquée par des visites de très haut niveau, dans les deux sens.Du côté culturel, nous aurons une programmation très riche, qui mettra l’accent sur la créativité et sur la jeunesse. A l’Espace, les 3 et 4 mars, nous accueillerons la chanteuse Le Cat Trong Ly, bien connue du public vietnamien, dont nous sommes heureux d’accompagner la carrière depuis ses débuts. A Ho Chi Minh-ville, nous aurons en septembre une représentation de la pièce de théâtre «Saigon», de Caroline Guiela Nguyen, création franco-vietnamienne qui a été la révélation du dernier festival de théâtre d’Avignon. Et en mars, du 10 au 17, nous aurons comme chaque année la Fête de la Francophonie, avec de nombreux événements à Hanoï et Ho Chi Minh Ville, mais aussi Danang, Can Tho, Ben Tre, Dalat…

.

 VOV5.vn