Renaudot 2017 : le prix est attribué à Olivier Guez pour « La Disparition de Josef Mengele »

Lundi 6 novembre, le prix Renaudot a été décerné à Olivier Guez au restaurant Drouant, à Paris, pour
« La Disparition de Joseph Menguele » chez Grasset.

1949: Josef Mengele arrive en Argentine.

Caché derrière divers pseudonymes, l’ancien médecin tortionnaire à Auschwitz croit pouvoir s’inventer une nouvelle vie à Buenos Aires. L’Argentine de Peron est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et le médecin SS doit s’enfuir au Paraguay puis au Brésil. Son errance de planque en planque, déguisé et rongé par l’angoisse, ne connaîtra plus de répit… jusqu’à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979.

Comment le médecin SS va-t-il pu passer entre les mailles du filet, trente ans durant ?

La Disparition de Josef Mengele est une plongée inouïe au cœur des ténèbres. Anciens nazis, agents du Mossad, femmes cupides et dictateurs d’opérette évoluent dans un monde corrompu par le fanatisme, la realpolitik, l’argent et l’ambition. Voici l’odyssée dantesque de Josef Mengele en Amérique du Sud. Le roman-vrai de sa cavale après-guerre.

Olivier Guez, né en 1974 à Strasbourg, est un journaliste, essayiste et écrivain français. Après des études à Sciences-Po Strasbourg puis à la London School of Economics et au Collège d’Europe de Bruges, il a travaillé comme journaliste indépendant pour plusieurs grands médias internationaux, dont le New York Times, Le Monde, Le Figaro Magazine, L’Express, Le Point…. Son premier ouvrage, écrit en collaboration avec Frédéric Encel, La Grande Alliance a publié entre 2000 et 2005, quand il a travaillé comme reporter au service Économie Internationale de La Tribune.

Le prix Théophraste Renaudot, plus couramment appelé prix Renaudot, est un prix littéraire qui a été créé en 1926 par dix journalistes et critiques littéraires, attendant les résultats de la délibération du jury du prix Goncourt.