Rencontre avec Nuage Rose – l’auteur de « Trois Nuages au pays des nénuphars »

Au début du Juin, l’Institut Français de Hanoi – L’Espace a organisé une rencontre avec Nuage Rose, l’auteur de « Trois Nuages au pays des nénuphars » à l’occasion de la parution de ce livre en vietnamien.

bia-sach-nuage-roseNuage Rose est née à Hà Nội au moment où la guerre du Việt Nam succède à la guerre d’Indochine. Après avoir obtenu une maîtrise de français, elle quitte Hà Nội, pour vivre à Aix-en-Provence, puis à Paris jusqu’en 1990. Par une étrange mais bienheureuse « coïncidence » de l’histoire, elle est alors nommée à l’ambassade de France au Việt Nam, puis à Singapour. Depuis 2000, elle vit de nouveau à Paris, tandis que ses deux enfants, nés à Paris, ont choisi de vivre désormais à Hà Nội, à l’instar de leur grand-père maternel, un demi-siècle plus tôt…

Son premier livre parait en France. Roman autobiographique dans lequel vie et mort s’entremêlent sans cesse, cet ouvrage aborde un thème peu connu : la vie quotidienne et le dénuement des populations du Nord Việt Nam pendant la guerre (1964-1975), sur fond d’événements militaires et politiques. Témoignage poignant, mais lucide, de celle qui était alors une enfant et dont les souvenirs resurgissent 40 ans plus tard comme s’ils dataient d’hier.

Années soixante… Le Việt Nam, déjà scindé par la guerre d’Indochine, vit alors sous le feu américain. Le Nord, qui traverse une période de profondes réformes sociales et économiques, se retrouve précipité dans le chaos sanglant des bombardements. Plongées dans cette guerre, trois sœurs, trois Nuage, flottent, voient le monde, puis dérivent et survivent… Hà Nội, la capitale et leur ville natale fut évacuée dès le début de la guerre et resta quasi vide pendant dix ans. Au gré de leurs exodes, Nuage Rose, la petite dernière, déroule la guerre, raconte son pays, leur vie au milieu des paysans ; une survie que les Nuage, arrachées à leur mère, apprennent sous l’égide d’un grand-père amoureux clandestin de la culture française et d’un père médecin. Une cellule familiale terriblement fragile face à la démence de l’époque, mais qui affronte dans l’unité les séparations et la folie destructrice.

Au-delà du quotidien à fleur de nerfs, Nuage Rose croque le paradoxe d’une vie menacée d’être sans lendemain, d’une enfance meurtrie par la guerre, par la faim, et pourtant heureuse… grâce à la puissance des liens familiaux qui triomphent de la Mort et des déchirements.

tac-gia-nuage-rose

Avec ce récit, Nuage Rose ressuscite une guerre vécue à travers son regard de fillette et livre dans le même temps une déclaration de gratitude et d’amour à celles et ceux qui l’ont sauvée… Et plus particulièrement à un père, à une mère “absente” et à un grand-père, envers qui s’exprime une adoration authentique et sans limite. Tout autant qu’une foi en ces êtres et la fierté d’avoir été aimée, chérie et protégée par eux, donnant à ce témoignage sa sonorité si particulière et émouvante.

Classé « Coup de cœur » par l’Editeur et par le comité de lecture, ce premier livre a été chaleureusement accueilli à sa parution, avec un certain succès aux grands Salons du Livre en Europe (Paris, Bruxelles, Genève, …)