Trần Lê Minh Ngọc : “Le programme LabCitoyen 2018, source d’inspirations”

La video sur la parité des sexes de Trần Lê Minh Ngọc a été récompensée du premier prix de LabCitoyen 2018 au Vietnam. La jeune lauréate s’est retrouvée à Paris en compagnie d’autres candidats couronnés par LabCitoyen venant de différents horizons.

Minh Ngọc s’est confiée à l’IFV sur son passionnant voyage.

Dans la vidéo, tu t’es focalisée sur la nécessité de mettre un terme aux clichés liés au genre en matière d’éducation dispensée aux jeunes, le garçon pleurnichard étant mal vu, la jeune fille gracieuse appréciée. Pourquoi ce thème ?

Au lycée, dans un cours de français, la thématique “Les métiers ont-ils un sexe?” nous a été présentée. L’enseignante nous parlait d’orientations professionelles préprogrammées inconsciemment au travers des propos et des conseils prodigués par les adultes. Ce jour-là, la discussion qui s’en était suivie m’a ouvert les yeux. Auparavant, ma maman me rappelait sans cesse que les canons d’une jeune fille de bonne famille étaient le port de la jupe, la longue chevelure, le professorat comme métier. Comment expliquer ces normes “révoltantes” ? Pourquoi de telles injustices ? J’en ai fait mon leitmotiv et compte bien rallier tous les jeunes et moins jeunes à cette cause.

Création vidéo de Trần Lê Minh Ngọc

Fais-nous part de tes impressions sur ton séjour parisien et notamment le programme LabCitoyen 2018.

Ce qui m’a le plus frappée, c’est l’extrême gentillesse de tous ceux et celles que j’ai eu l’occasion de côtoyer. Les Parisiens, les guides conférenciers, les camarades participant au programme, les journalistes “conseillers” ; tant de sympathie, tant d’ouverture, tant d’énergie. Pour moi, toute conversation a été source de richesses, de connaissances nouvelles.

Lors du séjour, le principal moyen de transport a été le métro. J’ai beaucoup aimé car le métro n’est pas encore en service chez nous quoique des projets soient en cours. Je me suis débrouillée pour faire la visite de Paris en utilisant ce mode de transport. Chaque jour, dès la fin des activités journalières de  LabCitoyen, mes camarades et moi nous divisions en petits groupes pour élaborer nos programmes de visite respectifs. À cette occasion, non seulement nos conversations portaient sur la Ville Lumière mais également sur les différentes cultures de divers pays. À mon avis, c’est le plus grand bénéfice que j’ai pu récolter du séjour.

Visite de Paris en groupe

Déroulement du programme LabCitoyen 2018 :

Les principales activités de LabCitoyen se sont étalées sur 5 journées (du 2 au 6 juillet inclus). Chaque jour, nous avons fait la visite d’un établissement différent pour prendre connaissance des questions liées à l’éducation.

J 1:

Matin : Visite du siège de l’UNESCO et prise connaissance des problématiques de la parité des sexes dans l’éducation.

Après-midi : Prise connaissance de la problématique du sexe féminin et le programme STEAM Éducation ; mise en place d’un environnement d’apprentissage égal entre les sexes ; combat contre l’exclusion et en faveur d’un accès à une éducation de qualité.

J 2:

Matin : Cours d’élocution en public.

Après-midi : Présentation de réformes dans l’éducation.

J 3:

Matin : Découverte du Programme Le Tremplin (aide à la création, initiative pour le développement du sport) et l’éducation physique.

Après-midi : Visite du siège de l’OCDE , initiation à l’argumentation et à la conviction, discussion et propostition de solutions aux questions soulevées.

J 4:

Matin : Visite et découverte du modèle de “l’école de la deuxième chance” (rescolarisation  de ceux qui ont dû arrêter leurs études et qui sont désireux de les reprendre, incluant la formation professionnelle) et échanges avec les étudiants de l’école.

Après-midi : Visite de l’Institut pratique du journalisme pour être informé sur le thème de la lutte contre la discrimination. Fructueux échanges avec des cadres dirigeants.

J 5:

Matin : Sur l’analphabétisme, visite du salon technologique au Maif Sport club.

Après-midi : Sur le pouvoir de la presse et de la communication.

Au Siège de l’UNESCO

Comment tu t’y es préparée ?

Le programme était focalisé sur les droits de l’homme ainsi que sur les problématiques d’éducation alors que mes connaissances dans ces domaines étaient vraiment minimes. Ainsi, à la connaissance du programme des 5 journées de LabCitoyen, je suis immédiatement allée sur la toile pour me documenter et me familiariser avec la terminologie spécifique.

Tu as pris part au débat, tu as assisté aux exposés et tu as discuté avec les jeunes venant de différents horizons. Comment apprécies-tu l’expérience vécue ? Que penses-tu des jeunes de ton âge venant d’autres cieux ?

Tous les participants se sont montrés extrêmement ouverts et sont particulièrement intéressés par la problématique de la parité entre les sexes, les droits de la gent féminine et les droits de l’homme. Par ailleurs, en général, ils n’hésitent pas à exprimer leurs points de vue, opinions personnelles. J’en suis vraiment admirative. Chaque pays doit faire face à des enjeux, difficultés propres. En dépit de leur jeune âge, les camarades nourissent des aspirations, buts, orientations visant à contribuer à l’amélioration des conditions de vie des contrées d’où ils viennent.

Au Siège de l’UNESCO

Sur ce que tu as pu observer et retenir du séjour, penses-tu pouvoir les mettre en oeuvre à ton retour au Vietnam, notamment la problématique soulevée dans ta création vidéo ?

Du programme, ce qui m’a le plus marqué est le modèle de “l’école de la deuxième chance” (rescolarisation  de ceux qui ont dû arrêter leurs études et qui sont désireux de les reprendre, incluant la formation professionnelle). Je pense à me renseigner davantage et à un moyen de le mettre en place au Vietnam.

À l’école de la deuxième chance

En outre, sur l’éducation et la parité des sexes, j’ai pris acte de nombreuses observations et initiatives des jeunes venant de divers horizons ainsi que des recommandations des journalistes “conseillers” de la délégation. Je penses apporter mon témoignage, contribuer à faire évoluer les mentalités, à mettre sur le droit chemin mes proches et amis pour commencer. Dans un avenir proche, j’espère prendre connaissance d’une ONG oeuvrant pour les droits de la femme et pour l’éducation. J’y adhérerai volontiers afin d’apporter ma modeste contribution à la diffusion des idées susmentionnées.

Nos remerciements !

Catégories : Concours LabCitoyen