Si nous faisions un Bout de chemin …

Max et Lulu, deux jeunes français, ont décidé de mettre entre parenthèses leur vie parisienne pour voyager en Asie du Sud Est. Afin de rendre cette aventure profitable au plus grand nombre et en particulier aux jeunes, ils ont eu l’idée de monter le projet « Bout de chemin ».

A la rencontre des élèves francophones

Le voyage de Max et Lulu durera 7 mois durant lesquels, en collaboration avec des enseignants en France et à l’étranger, ils amèneront de façon ludique des élèves francophones du Vietnam, du Cambodge, du Laos et enfin de Thaïlande à échanger autour des thématiques du voyage, de l’interculturalité et de la francophonie

Ce projet qui a commencé à la rentrée scolaire 2015 (septembre dernier) vise également à promouvoir des échanges interscolaires entre des classes françaises et des classes étrangères. En France ce sont 10 classes de collégiens de Seine-Saint-Denis et d’Alsace qui participent au projet (environ 300 élèves).

Bout de chemin au Vietnam

C’est au Vietnam que Max et Lulu entame leur grande traversée. Depuis leur arrivée, ils sont allés à la rencontre de sept classes dans les villes de Yen Bai, Vinh, Ha Tinh et Da Lat.

A Vinh (province de Nghệ An) et Ha Tinh, avec les classes francophones du collège Le Loi, du Lycée Phan Boi Chau et du Lycée d’élites Ha Tinh, les élèves ont réalisé de nombreux travaux avec beaucoup de sérieux et d’enthousiasme, notamment des démonstrations de recettes vietnamiennes, des présentations de leurs villes et de leurs établissements, l’apprentissage de chansons françaises, etc.

La 9A aime les crêpes - décembre 2015,Vinh, Nghe An

La 9A aime les crêpes – décembre 2015, Vinh, Nghe An

L’une des activités phares du projet, « la chaine des dessins » qui consiste à transmettre les dessins d’élèves de classe en classe, a permis de transmettre aux jeunes sixièmes du collège Le Loi à Vinh les dessins des élèves de l’école de Houssen (Alsace). De nouveaux dessins ont été produits par les élèves de Vinh et seront ensuite transmis à d’autres élèves, dans une autre ville.

La chaîne des dessins

 

Les élèves vietnamiens ont également pu découvrir les classes françaises qui participent au projet grâce à leurs vidéos de présentation et leurs différents travaux en lien avec « bout de chemin ».

Enfin deux correspondances entre classes françaises et vietnamiennes ont été initiées afin de favoriser les échanges entre jeunes français et asiatiques. Les élèves vietnamiens face caméra ont posés de nombreuses questions à destination des élèves français qui devront y répondre sous peu.

La poursuite du voyage

Fort de ces premiers succès et des retours positifs des professeurs et de leurs élèves, Max et Lulu poursuivent leur chemin et iront à la rencontre d’autres classes francophones au Vietnam, Cambodge, Laos et Thaïlande. Pour l’instant, ils sont aujourd’hui à Can Tho où ils interviendront auprès des étudiants et collégiens francophones de la ville.

En juin prochain, avant la fin de l’année scolaire, ils rentreront en France pour valoriser et restituer tous les travaux des classes françaises et envisager de nouveaux bouts de chemins ensemble.

Vous pouvez retrouver les travaux des classes et suivre les aventures de Max et Lulu à travers le site internet : www.boutdechemin.fr

 

 

Catégories : francophonie