Les marchands ambulants et les cris de la rue à Hanoi

L’Espace Hà Nội | 13.09 - 31.10 | Entrée libre

L’Institut Français de Hanoi – L’Espace et l’École française d’Extrême-Orient (EFEO) présente l’exposition-installation Les marchands ambulants et les cris de la rue à Hanoi du 13 septembre jusqu’au 31 octobre à l’Institut Français de Hanoi-L’Espace.

L’exposition présente une collection de croquis, de dessins et d’aquarelles réalisée par quinze élèves de l’École supérieure des beaux-arts de l’Indochine et leur professeur Ferdinand de Fénis entre 1925 et 1929. lls ont croqué avec talent le petit monde des marchands ambulants qui sillonnaient les rues de la capitale dès les premières lueurs du jour pour proposer une large variété de fruits et légumes, de friandises et de plats à consommer sur place…

 

Toute l’originalité de ces dessins est de décrire avec gourmandise les plats proposés aux coins des rues et d’avoir saisi la musicalité des accroches des marchands pour tenter leurs clients. La profonde humanité qui se dégage des dessins provient également de l’impression de mouvement donnée à ces scènes de rue, parfois à peine esquissées, que ce soit le balancement élégant du corps pour maintenir en équilibre une palanche ou l’inclinaison du buste et de la tête du vendeur de glace préparant un sorbet devant deux enfants impatients…

   

Des photographies, issues du fonds de la photothèque de L’EFEO, datant de la même époque seront également mises en valeur par une installation interactive. Le public aura la possibilité de revivre l’ambiance du passé en traversant la passerelle du temps, constituée de 27 photos en noir et blanc qui s’illuminent au contact du public…

Les marchands ambulants habitaient des villages proches de Hanoi (aujourd’hui intégrés à la capitale) alors zone agricole, contribuant ainsi à alimenter une population citadine de plus de 100 000 habitants en 1925. Parallèlement à ces marchands, des démarcheurs ambulants spécialisés dans la récupération rachetaient ou troquaient des objets hors d’usage et des rebuts des plus divers. Ainsi pouvait-on entendre :

 Ai lông gà, lông vịt, đồng nát bán đi…

(Qui [vend] des plumes de poulet, plumes de canard, morceaux de cuivre…)

Tóc rối đổi kẹo, vỏ chai, hộp xà phòng bán na…à…ào!!!

(Cheveux emmêlés à échanger contre du nougat, bouteilles, boîte à savon à vendre !)

Aujourd’hui, leur mode de déplacement tout comme leurs marchandises ont évolué. Ainsi, la bicyclette remplace progressivement la vente à pied et les palanches. La technique du crieur s’est également modernisée et s’est adaptée à un environnement urbain extrêmement bruyant : pour haranguer leurs clients, de nombreux vendeurs diffusent maintenant à l’aide d’un haut-parleur relié à un magnétophone alimenté par une petite batterie (le tout fixé sur le cadre de leur vélo), des cris préenregistrés.

Ce sont autant de scènes de la vie quotidienne du peuple de Hanoi qui se dévoilent ainsi grâce à la combinaison de boîtes de lumières, projections et installations…. Une bande-son reproduisant des chants répétitifs scandés par les marchands ambulants pour annoncer leur venue, contribuera également à réveiller le souvenir de certaines saveurs d’autrefois.

Un beau mariage entre photos d’antan, effets sonores et dessins évocateurs qui laisse flotter un parfum de nostalgie.

Date : 13.09 jusqu’au 31.10.2019

Vernissage : 18h le 13.09

Lieu : Hall d’exposition de l’Institut Français de Hanoi-L’Espace – 24 Tràng Tiền, Hoàn Kiếm, Hà Nội

Entrée libre

Bande-son des marchands ambulants : Đàm Quang Minh & les artistes de Đông Kinh Cổ Nhạc

Scénographie : Duy Phương

Catégories : Exposition