L’Exposition « Histoires quotidiennes » de Lê Kim My

1 MARS / 30 MARS - Institut Français de Hanoï - L’Espace - 24 Tràng Tiền, Hoàn Kiếm, Hà Nội

« Histoires quotidiennes » est une série de peintures inspirée d’innombrables anecdotes de la vie quotidienne, des petites histoires sans queue ni tête que Lê  Kim My ​collectionne. Ces histoires pourraient apparaître n’importe où et à n’importe quel moment : observés d’un pas de porte de Hanoi​ en 2016 ou inscrites sur un fragment de poterie antique.​ Ces petites histoires sont le carnet d’images dans lequel elle conserve précieusement ce qu’elle ​adore de la vie quotidienne.

tl

Elle raconte ses histoires avec le langage de la laque et de la soie et ​en utilisant le style « croquis ». Au cours de sa création, Lê Kim My se laisse guider par​ la matière qui se transforme au fur et à mesure du ponçage,​ du collage et autres techniques de laque traditionnelle. Il arrive que l’artiste s’inspire d’une image préalable​ pour créer son œuvre propre. Elle peut guider la matière, mais tout autant jouer avec elle en laissant les coquilles d’œufs, les feuilles d’or ou la laque prendre forme par elles-mêmes. Il y a comme une vie inconsciente de la matière qui produit des formes et Lê Kim My sait faire vivre la matière…

tl2

De son point de vue artistique, la peinture est une joie immense, infinie. ​Cette joie ne s’arrête jamais car chaque création produit l’idée d’autres créations si bien que l’artiste n’est jamais en mal d’inspiration.

Cette exposition qui est en soi un événement dans le monde des Beaux-Arts, sera l’occasion pour le public de découvrir et d’admirer les laques et les peintures sur soie de cette artiste – aussi merveilleuse que modeste.

Lê Kim My s’inscrit directement dans une lignée de grands artistes qui ont marqué le Vietnam. Celle de son père et maître Lê Quôc Lôc, grand spécialiste de la laque ; et celle du maître de son père, Victor Tardieu, fondateur de l’Ecole supérieure des beaux-arts de l’Indochine, qui incita les beaux-arts vietnamiens à employer les techniques traditionnelles locales.

Lê Kim My qui a formé des générations d’artistes pendant ses 30 années d’enseignement à l’Ecole des Beaux-Arts du Viet Nam et qui est reconnue par ses pairs comme une artiste d’exception, n’avait pourtant jamais exposé individuellement. Avec « Histoires quotidiennes », c’est chose faite.