Enseignement supérieur et emplois : la France attractive

7.000 étudiants vietnamiens en France; l’Hexagone, première destination choisie par les étudiants vietnamiens en Europe; le Vietnam, deuxième communauté étudiante en provenance d’Asie aujourd’hui en France; 2.600 personnes au salon «Bienvenue en France» tenu au début de ce mois à Hô Chi Minh-ville et Hanoï… Eh oui, dans le secteur de l’enseignement supérieur, la France est attractive, qu’on se le dise! Mais ce n’est pas tout ! De nombreux autres projets destinés aux étudiants vietnamiens ont été ou seront bientôt lancés par la France dans le but de renforcer le lien entre les formations françaises et l’emploi.

la-france-1L’ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary.

«… dans l’esprit de renforcer encore les perspectives d’emplois pour les jeunes vietnamiens qui ont fait le choix de la France, le choix des études dans les filières françaises». Avec ces quelques mots, Bertrand Lortholary, le nouvel ambassadeur de France au Vietnam, a donné le ton. C’était lors d’une rencontre avec la presse organisée jeudi dernier à Hanoï.

«Nous avons lancé l’an dernier le réseau des alumnis vietnamiens, qui rassemble d’anciens étudiants vietnamiens en France, pour leur permettre de resserrer leurs liens et de disposer de davantage de perspectives professionnelles. Nous encourageons d’ailleurs les entreprises françaises à recruter dans ce vivier d’excellence que constituent les alumnis vietnamiens.

Nous avons également mis en place un forum d’emploi avec la chambre de Commerce et d’Industrie de France au Vietnam qui connaît un grand succès à Hanoï et à Ho Chi Minh-ville. Et enfin, nous avons lancé des bourses pour des stages en entreprise.» Une antenne de l’Institut français au Vietnam sera bientôt mise en chantier dans le grand centre économique du pays. Il s’agira d’un lieu où les étudiants vietnamiens pourront trouver des cours de français mais également où la France assurera un lien étroit entre apprentissage du français et débouché professionnel. Eva Nguyên Binh, conseillère de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France au Vietnam, directrice de l’Institut Français au Vietnam :

«Nous souhaitons ouvrir une véritable antenne de l’Institut français du Vietnam à Ho Chi Minh-ville pour y mener des activités complémentaires à celles que nous donnons déjà avec l’Institut des échanges culturels avec la France (IDECAF) mais surtout pour mener des activités en coopération avec des entreprises. Et en fait, cette antenne de l’Institut français à Ho Chi Minh-ville – l’Institut français de Ho Chi Minh-ville – est prévu comme un partenariat avec la chambre de Commerce et d’Industrie franco-vietnamienne pour avoir dans les mêmes locaux l’Institut français et la chambre de Commerce.

Nous souhaitons par-là aussi pouvoir donner davantage de services à notre public, aux étudiants, aux jeunes qui apprennent le français et les mettant en contact direct avec les entreprises françaises. »

la-france-2Eva Nguyên Binh, conseillère de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France au Vietnam, directrice de l’Institut Français au Vietnam.

Ce projet qui est encore en cours de définition devrait impliquer la construction d’un bâtiment, nous dévoile Eva Nguyen Binh :

«Ce serait un bâtiment de plusieurs étages. Il y aurait surtout des bureaux, des espace d’accueil et d’enseignement pour les jeunes, les bureaux de la chambre de Commerce et d’Industrie de France au Vietnam et les bureaux où elle pourrait héberger des entreprises qui veulent développer leur relation avec le Vietnam.

En revanche, il n’y aurait pas d’auditorium, pas de médiathèque puisqu’il y a tout ça à l’IDECAF, mais nous envisagerions de développer plutôt des espaces un peu multimédias, des espaces Internet pour donner accès à la culture française de façon différente d’une bibliothèque   traditionnelle.»

Avec ces nombreux projets intéressants proposés par le gouvernement français, les étudiants vietnamiens ont bien évidemment de beaux jours devant eux !

D’après VOVworld