La France: Le meilleur MBA du monde en 2016 est français !

Selon les résultats publiés par The Financial Times, l’Insead arrive en tête. Un succès sans précédent pour cet établissement français de grande qualité !

 

3877_1455645629_regles-d-or-choix-mba_660x438p

La France est à l’honneur. Pour la première fois, une école de management française, en l’occurrence l’Insead, a cueilli les lauriers du très réputé classement mondial des masters of business administration (MBA) réalisé par le quotidien britannique The Financial Times. Jamais un établissement français n’avait dominé ce fameux classement de référence publié depuis près de vingt ans. Cette année, pour la 18ème édition du palmarès, l’Insead a en effet dominé le podium, pour devenir le leader mondial devant la Havard Business School, la London Business School et la Wharton School de l’université de Pennsylvanie.

Parmi les vingt premières places, l’on retrouve onze écoles américaines mais également l’école des hautes études commerciales de Paris (HEC) qui gagne une place par rapport à l’année précédente et se classe donc au 15ème rang. Autre bonne nouvelle : l’Ecole des hautes études commerciales du Nord (Edhec) et Grenoble école de management font leur entrée au classement, à la 84e et 94e place respectivement.

FT-table

Insead, une école très internationale

Basée sur trois campus à Fontainebleau, Singapour et Abu Dhabi, les étudiants de l’Insead bénéficient d’un environnement d’études international : 90 % des étudiants et des enseignants sont d’ailleurs étrangers. L’établissement occupe également la 3ème place du classement en termes de mobilité internationale. L’approche entrepreneuriale et multiculturelle de l’école, qui compte aujourd’hui plus de 50 000 anciens diplômés représentant 157 nationalités différentes réparties dans 174 pays, constitue un de ses meilleurs atouts.

Le MBA, un investissement rentable ?

Les MBA sont des diplômes internationaux de très haut niveau, dans les domaines de la finance, du management, des ressources humaines ou bien encore du marketing.

L’étude de The Financial Times prend en compte vingt paramètres pour établir son célèbre classement, tel le taux d’emploi à la sortie, la part des femmes, la diversité de pays d’origine des diplômés ou bien encore le salaire annuel trois années après la sortie d’études. Ce dernier critère a un poids tout particulier dans le classement final établi par le quotidien britannique.

D’après ce critère, l’Insead se classe au 7ème rang avec ses 166 510 dollars par an (153 637 euros), derrière la Havard Business School. Arrive en tête la Graduate School of Business de Stanford (Californie) avec un salaire moyen annuel de 185 939 dollars par an (171 521 euros).

En revanche, si l’on se reporte au rapport qualité/prix c’est-à-dire aux coûts de formation rapportés aux salaires des alumnis, les établissements européens reprennent le dessus. Se classe en tête, l’European School of Management and Technology allemande, suivie par le Lisbon MBA portuguais et l’Edhec.

D’après “Le Monde” et “Le Figaro