Le projet de microfinance sociale dans la province de Dien Bien Phu

Entrepreneurs du Monde est une ONG française travaillant au Vietnam depuis 2007. Elle mène un projet de microfinance sociale destiné aux plus démunis appelé « Anh Chi Em » (ACE), dans la province de Dien Bien Phu. Un accompagnement social économique permet aux bénéficiaires de garantir une bonne gestion de leur crédit grâce à un soutien individualisé et à des formations régulières.

Entrepreneurs du Monde propose également des services sociaux aux personnes vulnérables (atteintes du VIH ou souffrant de problèmes de drogues par ex.). Ce projet a déjà bénéficié à 6 000 personnes, dont 85% de femmes issues de minorités ethniques.

Témoignage de Quach Thi Cuong, bénéficiaire du projet :

Grâce aux plantes médicinales nous avons transformé notre vie et celle d’autres villageois !

Mes parents étaient des fermiers pauvres mais ils ont tenu à ce que j’aille à l’école jusqu’au brevet. J’ai eu cette chance. Mais une fois mariée et devenue mère de deux enfants, la vie s’est compliquée et les ressources nous manquaient terriblement. La pauvreté était notre quotidien. Avec mon mari, nous avons décidé d’acheter quelques porcs et poulets et de planter du riz. Malheureusement notre manque d’argent et de connaissances des techniques d’élevage et d’agriculture nous maintenaient dans la misère. Les bêtes tombaient malades. Nous ne pouvions pas emprunter auprès des banques parce-que nous n’avions pas titre de propriété… Nous avons osé demander un peu d’argent à nos familles pour acheter un moulin à grain mécanique. Nous avons pu alors nourrir nos bêtes avec la farine que nous faisions nous- mêmes, et, en louant le moulin à nos voisins, gagner un petit revenu complémentaire.

Temoignage - Quach Thi CuongIl y a 3 ans, nous avons bénéficié d’un premier prêt de 4 000 000 VND (167 €) avec ACE pour acheter des plantes pour fabriquer des remèdes de médecine orientale. Au départ, mon mari et moi nous occupions de tout, car les moyens manquaient pour employer du personnel.

Ensuite, encouragés par notre travail, la bonne gestion et la rentabilité de notre affaire,  ACE nous a accordé deux autres prêts. Nous avons aussi collaboré avec une coopérative, et développé de nouveaux partenariats qui ont conduit à une forte augmentation des ventes.

Temoignage - Quach Thi Cuong - 2Mais l’une de nos plus grandes joies est le fait d’avoir créé 20 emplois pour des gens des minorités thaïlandaises de notre village. Nous avons aussi amélioré nos conditions de vie et pu payer les études de nos enfants.

Temoignage - Quach Thi Cuong - 1Je veux encore acheter une machine à sécher les plantes pour ne plus craindre la saison des pluies. Par ailleurs, j’ai été élue chef de groupe au sein du programme ACE, et je vois que le partage pendant les rencontres nous fait progresser. J’apprécie aussi les formations, notamment celles sur l’élevage mais aussi l’hygiène et la prévention contre le sida. Notre vie est transformée, alors il faut poursuivre, offrir à d’autres familles pauvres cette chance. Merci au Programme Anh Chi Em !

Témoignage de Thi Hom, bénéficiaire du projet :

Tous mes efforts sont tournés vers l’avenir de mon fils !

Je vis dans les montagnes, au Nord du Vietnam. Je suis issue d’une famille de sept enfants et ne suis pas beaucoup allée à l’école, car je devais aider mes parents qui étaient agriculteurs. Je me suis mariée à 18 ans et ai mis au monde un petit garçon, un an plus tard. Malheureusement, j’ai divorcé deux ans après, ce qui a fragilisé ma situation et m’a mise face à de nombreuses difficultés, que j’ai décidé d’affronter. Je possédais 1 500 m² de terre que j’ai consacrés pour deux tiers à la culture du manioc, et pour un tiers à celle du riz. Aujourd’hui, j’élève aussi des poulets, des canards, des cochons, et même des poissons.

Un an après mon divorce,  j’ai bénéficié de 3 prêts auprès d’Anh Chi Em, le programme vietnamien d’Entrepreneurs du Monde.  Le premier prêt, de 600 000 dongs (21€), m’a permis d’acheter une truie qui a donné naissance à 7 petits, que j’ai revendus 12 mois plus tard. Cela m’a rapporté 5 millions de dongs (175€). J’ai ensuite emprunté 3,5 millions de dongs (122€) pour élever des poissons, et ai fait un profit de 6,5 millions de dongs (227€). Enfin, grâce à mon dernier prêt de 5 millions de dongs (175€), j’ai pu investir dans un nouvel élevage de poissons et de porcs. J’abrite pour l’instant ma truie chez mes parents, car je n’ai pas encore pu lui construire un enclos couvert chez moi.

Je travaille très dur pour offrir une vie meilleure à mon fils. Je me lève à 5h du matin, pour m’occuper de mes animaux et des champs. L’après-midi, je récolte les légumes. Le soir, je cuisine puis me couche à 22h. Grâce à Anh Chi Em, j’ai pu développer mon activité, construire ma maison et offrir un vélo à mon fils, pour qu’il puisse aller à l’école.

Je souhaite maintenant emprunter entre 7 et 10 millions de dongs (244€ et 349€) pour construire un abri pour mes porcs et acheter de quoi agrandir mon élevage. Je veux également continuer de participer aux formations d’Anh Chi Em sur les techniques de culture du riz et d’élevage des poissons et des porcs, qui m’ont déjà permis d’améliorer mes rendements.