La conférence de l’Observatoire de l’e-santé en direct à Hanoi

Retransmission et participation en direct depuis le  Campus Numérique Francophone de Hanoi (26 rue Ly Thuong Kiet, Hoan Kiem, Hanoi) à 15h.

Observatoire_e-santeLa Fondation Pierre Fabre a organisé le 4 Juillet à Lavaur (France) une journée de conférence sur le thème « L’Observatoire de la e-santé dans les pays du Sud : Une initiative au service de l’innovation en santé dans les pays à ressources limitées ».

L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) est partenaire de cette journée qui a été retransmise en streaming via les Campus Numériques Francophones et notamment celui de Hanoi. Le recteur de l’AUF, M. de Gaudemar, a intervenu à Lavaur sur les enjeux du numérique dans la formation universitaire en santé.

Il a été également possible de suivre cette journée via le site internet www.odess.io dédié à l’Observatoire de l’e-santé.

L’Observatoire de l’e-santé est un nouveau projet porté par la Fondation Pierre Fabre.

Ces dernières années, les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont pris leur essor dans les pays du Sud. Ces nouvelles technologies offrent la possibilité de créer des outils adaptés, durables et soutenables pour améliorer la santé dans les pays du Sud, et particulièrement dans les zones où règne une pénurie de personnel et d’infrastructures. En participant à la réduction du coût de l’accès à la santé, en permettant de fournir aux populations des informations pour lutter contre les épidémies et en visant à améliorer la couverture vaccinale et la lutte contre les faux médicaments, les TIC se révèlent être une formidable opportunité pour la santé des populations des pays du Sud.

Photo Observatoire-1

Consciente des extraordinaires possibilités que la e-santé recèle pour les pays les moins avancés, la Fondation Pierre Fabre a décidé de créer un « Observatoire de la e-santé dans les pays du Sud ». L’objectif premier de cet Observatoire est de réaliser un recensement pertinent des initiatives en matière d’e-santé, de façon à mettre ces informations à disposition de la communauté scientifique, médicale et économique et d’offrir à ces initiatives des chances de se développer.

Une feuille de route certes ambitieuse, pour un objectif qui ne l’est pas moins : l’Observatoire de la e-santé créé par la Fondation a en effet vocation à devenir une référence pour tous ceux qui s’intéressent à la e-santé des pays du Sud.