L’AFD avec le Vietnam dans sa lutte contre le changement climatique

Le Vietnam est l’un des quinze pays les plus vulnérables aux conséquences des changements climatiques. Depuis 2009, l’AFD finance le Programme d’appui en réponse au changement climatique. En 2015, la 5ème tranche sera versée à la veille de la COP21.

90% des terres du delta du Mekong sous les eaux ?
Avec ses  3 200 km de côtes, le Vietnam est l’un des pays les plus affectés par les conséquences du dérè
glement climatique. Une élévation d’un mètre du niveau de la mer affecterait près de 5% des terres du pays, 11% de la population, 7% des terres agricoles et aurait un impact négatif sur le PIB de l’ordre de 10%. 90% des terres du Delta du Mékong se retrouveraient sous les eaux. Cette vulnérabilité menace la trajectoire de croissance du Viêt Nam.

Des émissions qui pourraient être multipliées par trois
Et même si le Viêt Nam reste encore un pays faiblement émissif en gaz à effet de serre, relativement à sa population ( le pays représente 1,3% de la population et 0,6% des émissions mondiales), le taux de croissance des émissions du pays est très important. Les projections montrent ainsi qu’en 2030, les émissions du Viêt Nam pourraient être multipliées par 3, notamment du fait des émissions liées à la consommation d’énergie.

Une priorité pour l’action de l’AFD au Viet Nam : le climat
La lutte contre le changement climatique est une des orientations stratégiques de l’action de l’AFD au Vietnam. Sur la période 2006-2014, l’AFD a accordé 471 M€ au Vietnam au travers de 16 projets Climat, tant sur l’atténuation du changement climatique (transports publics, énergie) que sur l’adaptation à ses conséquences : infrastructures hydrauliques de lutte contre les inondations, pour l’irrigation et promotion de l’agriculture de conservation et de montagne. Ce sont ainsi 47% du total des engagements de l’AFD au Vietnam sur cette période alloués au climat.
Les financements de l’AFD en faveur du climat au Vietnam prennent plusieurs formes.

L’appui de l’AFD au Vietnam pour le climat à la TV (à partir de 4’33)


Empêcher la température de monter…
Adapter l’agriculture
L’AFD finance de nombreux  projets de développement de l’agriculture de montagne et de promotion de  l’agriculture de conservation » qui permet de réduire les intrants, de lutter contre l’érosion et de mieux s’adapter aux variations météorologiques. L’AFD finance également des projets de plantations villageoises productives qui permettent de stocker du carbone, du type hévéa.

Dans le domaine la réduction des gaz à effet de serre, l’AFD finance des projets d’énergies renouvelables (barrage hydroélectrique de Huoi Quang, 520 MW, équipements Alstom) et de transports urbains ferrés  comme le métro de Hanoï.

Le partage d’expertise entre la France et le Vietnam
Par ailleurs, l’AFD facilite le partage d’expériences entre la France et le Vietnam, en finançant des expertises (Plan climat dans le secteur du bâtiment en s’inspirant des méthodes de l’ADEME pour la ville de Danang, plan d’action sur l’efficacité énergétique dans le secteur de l’acier, travaux analytiques sur les actions d’adaptation dans le Fleuve Rouge (BRL ingénierie), séminaire conjoint avec Expertise France pour échanger sur la méthode française de comptabilisation de l’effort budgétaire de l’Etat dans le lutte contre le changement climatique).

Soutien des réformes du Plan climat
En plus de ces projets d’investissement, l’AFD cofinance depuis 2009 le Programme d’appui en réponse au Changement climatique (SP-RCC), sous forme d’aide budgétaire au gouvernement, en cofinancement avec les autres partenaires de développement (JICA, Banque mondiale). Ce sont 100 M€ (sur le total de 471 M€) qui y ont été alloués, dont la cinquième tranche de 20 M€ a été signée récemment, le 19 mai dernier, et qui sera décaissée à la veille de la COP21.

Dans le cadre de ce programme, l’AFD appuie le gouvernement dans les réformes sectorielles et dans le développement du cadre réglementaire pour lutter efficacement contre le changement climatique. Une aide budgétaire est fournie en appui à ce dialogue sur les politiques, que ce soit les stratégies nationales de lutte contre le changement climatique ou la stratégie de croissance verte, ou par exemple les cadres réglementaires pour promouvoir l’efficacité énergétique ou les développements des énergies renouvelables.
Un mécanisme financier permet l’allocation d’une partie de ces ressources budgétaires à des projets climats prioritaires dans les provinces les plus touchées (reforestation des zones littorales, digues et vannes de lutte contre l’intrusion saline).
Ces actions et ces réformes soutenues par l’AFD seront valorisées par le Vietnam dans sa contribution à la COP21. L’AFD est aux côtés des Vietnamiens pour la COP 21 !